Page 1 sur 1

Ma Sinclair Enterprise Programmable

Publié : mer. 3 oct. 2007 07:33
par noel
J'aimerais parler de ma petite Sinclair Enterprise Programmable, un modèle très rudimentaire de calculatrice programmable qui pourtant ne manque pas d'intérêt.

Je l'ai acquise chez un antiquaire spécialisé dans les meubles design (sur Paris) qui récupère depuis les calculatrices, et les revend discrètement.
:wink:

Le modèle dont je dispose a la particularité d'être "anonyme", le prédécesseur a gratté la marque. Il ne reste que "Enterprise Programmable". De plus, comme on peut le voir sur l'image, il a apposé les codes programme avec des Letraset. On remarque tout de suite que les codes ne se suivent pas forcément. Mais le principe reste le même que sur les TI 57 (par exemple). Le microprocesseur est un NS, et il y a plusieurs petites bêtes dedans sans doute une mémoire.

Que peut-on faire avec 7 mémoires et 80 pas de programme et une mémoire volatile ?

Une introduction à la programmation
:lol:

On trouve le manuel en anglais sur le site de Katie Wasserman.
http://www.wass.net/manuals/

Un point commun avec les HP. L'affichage commence par la gauche.

Re : Ma Sinclair Enterprise Programmable

Publié : mer. 3 oct. 2007 23:27
par Thomas FR69
As-tu une idée des années de production de ce modèle ?

Ma Sinclair Enterprise Programmable - suite

Publié : ven. 5 oct. 2007 08:22
par noel
Les composants indiquent 1978 (841 et 823 pour l'autre). Mais il s'en vend encore aux débuts de années 1980. Sinclair a eu cette idée géniale de réduire au maximum la taille de ses calculatrices afin d'obtenir un avantage comparatif face aux produits américains et asiatiques. Autant que je sache, la force du modèle Foreign (1972) réside dans l'adjonction d'un transistor qui découpe le courant de manière à préserver les piles.
Ici, le boîtier était aussi/parfois livré en kit pour diminuer encore le coût.
En fait, voilà une concurrente de la TI 57, un peu moins chère (280 francs) et avec plus de pas de programmes (80 contre 49). L'absence de la touche pause empêche de faire travailler la machine "seule" avec l'affichage qui se modifie à mesure.
Les codes sont surprenants : On ne programme pas les chiffres directement, mais leur code. Ex: 0=61, 1 =51, 2= 52. Les fonctions secondes sont codées avec un F en préfixe. Ex : lnx = F 51, log = F 52. Il devient donc impossible sans une très bonne mémoire de déchiffrer un programme en code machine.
L'instruction Go to = 13, est encore plus rigolote :lol: les deux pas suivant servent à coder le numéro de ligne (il n'y a pas de label ou bien chaque ligne est un label). Ainsi, Go to 01 = 13, 0, 1 (trois lignes de programmes).
C'est une gourmande :lol:

Re : Ma Sinclair Enterprise Programmable - suite

Publié : ven. 5 oct. 2007 08:42
par Thomas FR69
noel a écrit :Les codes sont surprenants : On ne programme pas les chiffres directement, mais leur code. Ex: 0=61, 1 =51, 2= 52. Les fonctions secondes sont codées avec un F en préfixe. Ex : lnx = F 51, log = F 52. Il devient donc impossible sans une très bonne mémoire de déchiffrer un programme en code machine.
Le code correspond à l'emplacement sur le clavier (ligne + colonne). Donc l'avantage : dès qu'on connaît le clavier par coeur, on connaît les codes :D !

code machine

Publié : ven. 5 oct. 2007 08:45
par noel
Sauf que si tu regardes bien, ça fonctionne comme ça :


(rien) 22,23,63
31,32,33, (rien), 24
41,42,43,13,34
51,52,53 (rien),44
61,62,12,64,54


Si c'est pas de la gymnastique :lol:

Re : code machine

Publié : ven. 5 oct. 2007 08:51
par Thomas FR69
Peut-être pour respecter les codes (obligatoire pour la compatibilité des programmes) d'un modèle précédent au clavier légèrement différent ?

Publié : ven. 12 oct. 2007 08:25
par noel
a ma connaissance, aucune autre machine ne correspond à cette disposition du clavier, et National Semiconductor n'a pas d'équivalent, alors qu'il est le fournisseur des CI. Les calculatrice NS 4515 PR, mathematician PR, sont RPN :(

Il s'agit d'une curiosité, je pense que Sinclair voulait un petit clavier, sinon il aurait été obligé de mettre une colonne de plus.